Le vendredi 13 juin, j’ai pris le train (sans encombre) direction Vichy pour participer au vernissage du festival photo Portrait(s) organisé par la ville. Pour cette deuxième édition, la municipalité n’a pas hésité à mettre les moyens. Pas moins de dix photographes exposés et un concours de portraits, le tout sur plusieurs sites dont certains en plein air.

 

Une sélection internationale

Portrait(s) : accueil en musique

Portrait(s) : accueil en musique

Pour mettre tout le monde de bonne humeur, un petit jazz band accueille les visiteurs du centre culturel Valéry Larbaud.  Une fois entré, on est surpris par la qualité de la mise en lumière des photos. Tout est réglé pour assurer une réelle mise en valeur des œuvres.

Portrait(s) : Claudia Huidobro

Portrait(s) : Claudia Huidobro

 

Parmi les photos exposées au centre culturel, on retrouve les portraits de rue signés Bruce Gilden, la série de photos d’anniversaire de Vee Speers ou encore les autoportraits troublants de Claudia Huidobro.

Portrait(s) : Vee Speers

Portrait(s) : Vee Speers

 

D’autres artistes valent le coup d’œil comme Michael Wolf et ses photos réalisées dans le métro de Tokyo. On ne saurait trop vous conseiller de jeter un coup d’œil à la série Gulu Real Art Studio de la photojournaliste Martina Bacigalupo : il s’agit de chutes de portraits réalisées dans un studio photo ougandais, le visage étant découpé pour servir de photo d’identité.

Portrait(s) : Martina Bacigalupo

Portrait(s) : Martina Bacigalupo

 

Comme on peut le voir avec les quelques clichés ci-dessus, le festival est parvenu à réunir des photos de haut niveau et en même temps à assurer une variété de regards, un éclectisme dans la sélection. Des portraits très urbains de Gilden à ceux de la tribu Herero en Namibie réalisés par Jim Naughten, on navigue entre toutes les variations possibles autour du portrait.

 

Cédric Delsaux à l’honneur

Mais ce n’est pas tout ! En s’aventurant sur le parvis de l’église Saint-Louis, on peut admirer les portraits réalisés par Cédric Delsaux lors de sa résidence à Vichy. Muni d’un socle blanc et de quelques flashes, le photographe a arpenté les rues de la ville en proposant aux passants de poser.

Entre les refus offusqués, les acceptations enjouées et les accords hésitants, Cédric Delsaux est parvenu à réunir près de 200 portraits de Vichyssois. Appelée Echelle 1, cette collection de photos montre la diversité qui règne au sein des habitants.

Portrait(s) : Cédric Delsaux

Portrait(s) : Cédric Delsaux

Une belle sélection de Sieff

L’un des grands rendez-vous de ce festival reste l’exposition de portraits réalisés par Jeanloup Sieff sur l’esplanade du Lac d’Allier. La sélection, à laquelle a participé Barbara Sieff, femme du photographe, fait la part belle aux portraits de célébrités (Gainsbourg, Birkin, Coluche, Noureev…) et à ses photos de mode.

Portrait(s) : Inauguration de l'exposition Jeanloup Sieff

Portrait(s) : Inauguration de l’exposition Jeanloup Sieff

 

Portrait(s) : Jeanloup Sieff

Portrait(s) : Jeanloup Sieff

 

Le lieu est vraiment bien choisi : on parcourt l’œuvre de Sieff au gré d’une promenade sous le soleil. On croise des regards connus, comme celui de François Truffaut ou d’Alfred Hitchock, des sourires complices, des silhouettes envoûtantes… Tout respire la sensualité.

Portrait(s) : la famille Sieff

Portrait(s) : la famille Sieff

 

Ne pas oublier Flash Expo

Mais l’intérêt de Portrait(s) ne repose pas seulement sur l’exposition de photographes connus et reconnus. Depuis 2011, la ville de Vichy organise Flash Expo, un concours de portraits, et a donc eu la bonne idée de l’inclure dans ce festival dès l’an dernier.

Une petite pièce du centre Valéry Larbaud est dédiée à la présentation des photos sélectionnées. On ne va pas trop vous en dévoiler mais le niveau de qualité est assez élevé. Ici encore la diversité est de mise : portraits sous l’eau, autoportraits, portraits d’ados songeurs, portraits de gauchos… De nombreuses facettes de ce genre photographique sont représentées.

On vous laisse admirer la sélection en allant sur le site de Flash Expo. Ce concours comprend trois prix : deux catégories (amateur et professionnel) pour les Prix du jury et un Prix du Public. L’annonce des Prix du jury a eu lieu le samedi 14 juin :

  • Ronan Guillou remporte le Prix du jury catégorie Professionnel

    Portrait(s) : Ronan Guillou

    Portrait(s) : Ronan Guillou

  • Alice Kohl remporte le Prix du jury catégorie Amateur

    Portrait(s) : Alice Kohl

    Portrait(s) : Alice Kohl

 

Si vous avez bien suivi, il reste à décerner le prix du Public… Et le public, c’est vous, chers lecteurs, n’hésitez donc pas à aller faire un tour du côté de Vichy cet été (le festival se déroule jusqu’au 31 août). Vous y verrez des œuvres étonnantes, séduisantes, réjouissantes, envoûtantes, et en plus, vous pourrez voter pour votre coup de cœur parmi les lauréats de Flash Expo. De notre côté, nous avons jeté notre dévolu sur quatre séries (mais notre vote reste secret) :

  • In vitro, troublants portraits aquatiques réalisés par Audrey Barthes et Michel Amaral
  • Quotidien, série d’autoportraits de Jean-Claude Delalande où l’homme fixe quasi-constamment votre regard
  • Portraits internes, des adolescents au regard à la fois lointain et introspectif mis en image par Eric Laforgue
  • Cara de gaucho, portraits touchants des gauchos argentins réalisés par Matias Antoniassi

Voilà, on ne peut que vous encourager à découvrir ce festival qui place la barre vraiment très haut pour sa deuxième édition. On profite d’ailleurs de cet article pour saluer le travail de Fanny Dupéchez, directrice artistique, de Karim Boulhaya, directeur du centre culturel Valéry Larbaud et co-commissaire de l’exposition, ainsi que Charlotte Benoit, adjointe au maire déléguée à la culture.

Inutile de vous dire qu’on attend déjà impatiemment la troisième édition de Portrait(s).