Il paraît évident pour tout le monde que, pour progresser en photo, il faut s’entrainer encore et encore : expérimenter, se tromper, comprendre, recommencer et réussir !

Mais bien souvent, le photographe reste l’œil rivé dans son petit viseur et a du mal à s’en détacher. Du coup, rien de mieux pour sortir de sa zone de confort que de passer devant l’objectif. Pourquoi ? Voici trois raisons essentielles de jouer au modèle pour soi-même :

 

1 – Grâce à l’autoportrait, tu expérimentes patiemment…

Le premier avantage de poser pour soi-même est qu’on a tout le temps qu’on veut. En plus, on a moins la pression de l’obligation de résultat que pour une séance qui va demander du temps à d’autres personnes.

Là, il suffit de faire des clichés dans ton coin, tranquille. Prends ton temps pour essayer des nouveaux trucs : cadrage, plan d’éclairage,  mise en scène… Au pire, si tu rates, toi seul le sais :)

 

2 – Grâce à l’autoportrait, tu gagnes en confiance !

Au-delà de l’apport technique, se mettre à la place du modèle permet d’adopter un nouveau point de vue.  Grâce à cela, tu amélioreras très certainement ta direction de modèles et tes shootings n’en seront que meilleurs !

Il ne faut jamais oublier que le talent du photographe n’est pas simplement de savoir manipuler un appareil photo, du cadrage ou de la lumière. En portrait, il faut savoir quelles poses fonctionnent,  et impliquer le modèle dans la création.

 

3 –Grâce à l’autoportrait, tu t’éclates !

L’aspect fun est primordial !  Profite de ces instants où tu es seul(e) avec toi-même pour pousser ta créativité dans ses derniers retranchements que ce soit au moment de la prise de vue ou lors de la post-production.

Garde le cap sur le plaisir, tes efforts n’en seront que plus efficaces. Et cela risque bien de te donner de l’inspiration pour tes futurs projets, que tu pourras réaliser grâce à flowr 😉 D’ailleurs, on me souffle à l’oreille que les inscriptions à la bêta se passent par ici : www.flowr.co !