La réussite d’un portrait ne dépend pas seulement des éléments de prise de vue tels que le cadrage ou l’ouverture, il faut également prendre en compte d’autres paramètres. Ami(e) photographe, n’oublie pas que le plus important c’est ton sujet ! Il convient donc de prêter une attention particulière au(x) modèle(s). Voici 3 précieux conseils qui permettront d’optimiser les chances de réussir tes portraits.

 

1 –  Communiquer clairement

On ne le répète jamais assez, une bonne communication est l’un des atouts majeurs de la réussite d’une séance photo. Tout comme un acteur a besoin d’être mis en scène, un modèle a besoin d’être guidé pour donner toute sa dimension à la photo.

Il ne faut pas hésiter à communiquer sur ce qu’on est en train de faire, donner du contexte… Sans aller jusqu’à noyer le modèle sous les informations, il est important de partager ses intentions pour qu’il (ou elle ou eux) sache ce qu’on attend de lui (ou d’elle ou d’eux aussi). Il suffit parfois de dire « Alors là on va… » ou « Et si on essayait… » entre deux déclenchements pour garder le fil du dialogue. Car oui, il s’agit d’installer un dialogue, comme nous allons le voir au point suivant.

 

2 –  Mettre à l’aise

Se retrouver face à un objectif, même si on est habitué, n’est pas une situation très naturelle. Il convient donc de tout faire pour mettre à l’aise le modèle afin qu’il garde son naturel.

Cela passe essentiellement par du dialogue, de l’écoute.  N’hésite pas, toi qui te cache derrière ton appareil photo, à discuter, engager une conversation sur divers sujets, oser quelques bons mots si l’ambiance s’y prête. Bref, il est important de s’assurer que l’atmosphère est détendue.

photographe-modele-600

3 – Transmettre l’enthousiasme

Comme nous l’avons vu plus tôt, pour que le modèle se sente totalement en confiance, il faut qu’il sente que le photographe sait ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Au-delà de la simple communication, il faut veiller à montrer qu’on sait où on va (même si ce n’est pas toujours le cas).

Si tu expérimentes un nouveau plan d’éclairage, que tu vas sur un terrain où le résultat n’est pas forcément maîtrisé, essaie toujours d’afficher une confiance et un enthousiasme dans ce que tu fais et de rester positif.

Pas de grimace en regardant sur l’écran une photo dont la lumière est  ratée, ni de cris de douleur face à un mauvais cadrage ! Reste zen et positif tout en tentant d’améliorer tes prises de vue sans trop transpirer…

Ami(e) photographe, on espère que tu suis déjà ces modestes conseils. Si ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard pour commencer 😉

Bonnes séances !